Aperçu

La gare de Berne du futur

Pour pouvoir continuer à remplir ses fonctions et servir de plaque tournante du trafic ferroviaire, la gare de Berne doit être transformée. Deuxième plus grande gare de Suisse, elle joue un rôle central dans le trafic ferroviaire intérieur et international. Aujourd’hui, elle atteint toutefois les limites de ses capacités à tous les niveaux.

L’aménagement de la gare de Berne s’effectuera en deux étapes. D’ici à 2025, les CFF et le RBS réaliseront les deux grands projets suivants.

  • Nouvelle gare du RBS: sous les voies 2 à 7 de la gare CFF, le RBS construira une nouvelle gare souterraine comportant quatre voies.
  • Nouveau passage souterrain et nouveaux accès à la gare CFF: entre le passage actuel et la «vague», les CFF aménageront un deuxième passage souterrain, le «passage souterrain Centre», avec des accès depuis la Länggasse et la Bubenbergplatz.

La Ville de Berne profitera des travaux de transformation pour réagencer le trafic autour de la gare d’ici à 2025. L’objectif est non seulement de mieux canaliser les flux croissants de piétons depuis et vers la gare, mais aussi d’améliorer les accès aux trams et aux bus ainsi que les accès à la gare pour les piétons et les cyclistes.

À l’horizon 2035, les CFF prévoient une extension latérale de la gare. Ils construiront quatre voies supplémentaires sous la Grosse Schanze afin de continuer à étoffer l’offre en trafic grandes lignes et en trafic régional.

La nouvelle gare du RBS

La gare actuelle a été inaugurée en 1965. Conçue pour environ 16 000 voyageurs par jour, elle en accueille aujourd’hui jusqu’à 60 000 certains jours. La construction de la nouvelle gare du RBS permettra d’adapter les capacités aux besoins actuels et futurs.

La nouvelle gare du RBS comportera quatre voies et se trouvera sous les voies 2 à 7 de la gare CFF. L’infrastructure actuelle ne servira plus pour le trafic ferroviaire.

Un aperçu de la future gare du RBS de Berne

La nouvelle gare du RBS disposera de quatre voies et sera construite sous l’actuelle gare CFF. Elle comportera deux quais souterrains de 12 mètres de large aménagés dans des espaces distincts, avec une voie de part et d’autre de chaque quai.

Des escaliers roulants et des ascenseurs permettront d’accéder à la halle principale du RBS, depuis laquelle les voyageurs pourront rejoindre les voies du trafic grandes lignes et du trafic RER ainsi que la ville de Berne.

Les trains entreront en gare par un tunnel à deux voies d’un peu moins d’un kilomètre de long. Ce nouveau tunnel bifurquera depuis le tunnel RBS actuel de la Schanze et passera en grande partie sous des infrastructures routières et ferroviaires.

La nouvelle gare du RBS de Berne: une nécessité

  • La gare actuelle est saturée. Depuis l’horaire 2014, elle a atteint les limites de ses capacités: il n’est désormais plus possible de densifier davantage l’horaire ni de faire circuler des trains plus longs.
  • Les quais sont trop courts et trop étroits. Les passagers sont souvent gênés et contraints de se serrer. Conséquence: cohue et files d’attente se forment aux heures de pointe. Cette situation peut présenter un risque en termes de sécurité.
  • D’après les prévisions, la demande en transports publics augmentera de 50% à l’horizon 2030.
  • Le réseau routier au nord et à l’est de Berne est saturé et atteint également ses limites. La construction de la nouvelle gare du RBS contribuera à résoudre les problèmes d’engorgement dans l’agglomération bernoise, à la fois sur les rails et sur les routes.

Les coûts de la nouvelle gare du RBS de Berne

Les coûts d’investissement pour la construction de la nouvelle gare du RBS de Berne s’élèvent à quelque 614 millions de francs. Comme pour toutes les infrastructures ferroviaires, ils seront pris en charge par la Confédération et les cantons participants.

Les étapes de construction de la nouvelle gare du RBS

Les travaux ont débuté au premier semestre 2017 et devraient s’achever en 2025. Vous trouvez des informations détaillées sur la suite des travaux dans version allemande du site.

Plus d’espace pour les pendulaires

Les CFF aménageront d’ici à 2025 un passage souterrain supplémentaire, le «passage souterrain Centre», ainsi que deux nouveaux accès à la gare: l’accès «Bubenberg», au niveau du Bubenbergzentrum, et l’accès «Länggasse». Les pendulaires bénéficieront ainsi de plus d’espace et de cheminements plus courts.

Nouveau passage souterrain Centre

Le nouveau passage souterrain Centre permettra aux voyageurs venant du Hirschengraben ou du quartier de la Länggasse de rejoindre plus rapidement et sans détour les gares des CFF et du RBS. Il raccourcira aussi les distances dans le reste de la gare et allégera le passage souterrain actuel, la «vague» et la place de la gare. Plusieurs nouveaux commerces viendront par ailleurs enrichir l’offre en gare.

Accès Bubenberg

Le nouvel accès au niveau du Bubenbergzentrum fera office de deuxième entrée principale de la gare de Berne.

Une gare plus attrayante

Les CFF ont prévu plusieurs mesures pour rendre la gare de Berne plus attrayante.

  • Rehaussement des quais: pour que les voyageurs puissent monter dans les trains et en descendre plus confortablement, les CFF rehausseront les quais là où les ouvrages existants et le degré de courbe le permettront.
  • Plus de luminosité: grâce à l’ouverture de la paroi sud de la halle des quais (côté Burgerspital), la gare gagnera en luminosité, créant une atmosphère plus agréable pour tous les voyageurs.

Plus de place pour les piétons sur la Bubenbergplatz

L’ouverture du nouvel accès à la gare entraînera une hausse considérable du flux de personnes traversant la place Bubenberg et aura un impact important sur les conditions de circulation routière. La ville de Berne a donc prévu un important paquet de mesures.

En raison du réaménagement de la gare, il faudra repenser le trafic routier dans le périmètre de la gare d’ici à 2025 et prendre d’autres mesures d’accompagnement dans les quartiers environnants. Il s’agira notamment de réorganiser les passages piétons, les voies de circulation et les différentes liaisons routières. La construction d’un passage souterrain pour piétons au niveau de la place Bubenberg est également envisagée.